Le grand Tétras, une espèce en voie de disparition dans les Pyrénées

 

Lors d’une conférence de presse au mois d’octobre 2007 la SEPANSO-Béarn, le G.O.P.A (Groupe Ornithologique des Pyrénées et de l’Adour) et le G.E.O.B (Groupe d’études ornithologiques Béarnais) ont lancé un appel pour alerter sur la disparition programmée du coq de bruyère. Situation du Grand-Tétras dans les Pyrénées : régression importante de ses effectifs dans les trente dernières années, avec un pic de 60 % entre 1960 et 1975 (Catusse, O.N.C.F.S) 10 000 adultes estimés sur le versant français en 1960 (...)

FIEP, SEPANSO et LPO réclament l’interdiction de la chasse au grand tétras

 

Nous réclamons l’interdiction de la chasse du grand tétras (ou coq de bruyère) suite à un « acte de braconnage » remontant à janvier 2007. Un Grand Tétras mâle suivi par radio télémétrie depuis le 5 mai 2006 par l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) a été abattu à bout portant en janvier 2007 en vallée d’Aspe. Des restes de l’oiseau et l’émetteur ont été retrouvés par des agents des services de l’État ainsi que des indices démontrant l’acte de braconnage. Depuis 1989 nos associations (...)

La martre n’est pas un nuisible

 

Lors de la dernière CDCFS (Commission Départementale Chasse Faune Sauvage) du 11 mai 2007 il a été proposé d’élargir le classement nuisible de la martre sur les cantons de Navarrenx et Sauveterre de Béarn. Nous sommes opposés à un tel classement pour les raisons suivantes : selon l’article R227-6 du code rural, une espèce est dite nuisible en raison des trois motifs suivants : dans l’intérêt de la santé et de la sécurité publiques. pour prévenir les dommages importants aux activités agricoles, (...)

L’homme doit-il être un loup pour le loup ?

 

La dernière prise de position sur le loup relance le débat qui n’est toujours pas achevé, loin de là, dans les Pyrénées, à propos de l’ours. 1) Le retour du loup est-il normal ? Absolument : la monoculture du maïs favorise le développement des parasites ; les élevages industriels de volailles, l’extension du virus H5N1 ; les grands troupeaux, les prédateurs (comme le loup) ; la concentration des malades dans des hôpitaux gigantesques, les maladies nosocomiales, etc. Les petites unités, les petits (...)

Actualités précédentes : 0 | 10