Alerte pollution de l’air

Les causes sont connues, les réponses tardent

 

Une nouvelle fois les capteurs de surveillance de la qualité de l’air en Aquitaine et sur l’agglomération Côte Basque Adour ont bien fonctionné.
Ils indiquent que nous sommes exposés à une concentration importante de la quantité de particules fines dans l’atmosphère, avec de graves conséquences pour la santé et l’environnement.

Cet épisode reflète ce que chacun peut constater quotidiennement :

  • Une période hivernale qui pousse les chauffages à combustion, dont le bois et le fuel domestique, pourvoyeurs de particules fines.
  • Une circulation intense dont chaque pot d’échappement et en particulier les moteurs diesel rejettent ces particules dues aux modes de carburant fossile et de motorisation polluants qui nous sont vendus avec les autorisations gouvernementales.
  • Une pollution des entreprises dont celles de la zone industrialoportuaire Boucau-Tarnos qui recrachent en permanence poussières et odeurs intoxicantes pourtant bien connues des autorités. Aucune amélioration significative n’est constatée alors qu’il suffirait déjà de faire respecter la réglementation.

Aussi la contre partie de tout ce cocktail respiratoire se paye « cash ».

Nous sommes passés sur le territoire de Bayonne et alentour de 20 décès en 2000 à 100 décès en 2010 imputable à la pollution de l’air. Une surmortalité de cancer du poumon chez les femmes y est observée. 42000 décès en France en 2010 pour ces mêmes causes. De plus, cette pollution a son coût en dépenses de santé et contraintes financières pour la sécurité sociale. Plusieurs milliards d’euros selon le bilan santé environnement national. Un milliard d’euros de perte en production agricole.

Les associations dénoncent ces situations tout en participant, avec des propositions, aux travaux mis en œuvre par les administrations DREAL et ARS qui tentent d’enrayer ces dégâts. Un plan de protection de l’atmosphère est en cours sur le territoire de Bayonne et alentours. Des consignes devraient être données aux citoyens qui ont une part importante à prendre, pour la réduction de ces pollutions.

La SEPANSO, membre des conférences de territoire santé Pays Basque et Béarn, a demandé depuis un an, l’inventaire et un travail approfondi sur les causes, les coûts et les objectifs de prévention dans le cadre du programme régional santé environnement.

Contacts : Michel Botella - Bayonne - 05 59 64 56 27
Michel Rodes – Orthez - 05 59 69 14 78